Autriche

Dernière modification le 28 février 07

10 articles, 2 illustrations

"Le désir pour une personne du même sexe est-il si extravagant ?
si inconcevable qu'on doive lui trouver des raisons ?
tandis que le désir d'une femme pour un homme
ou d'un homme pour une femme ne requiert aucune explication "Stéphanie Arc : les lesbiennes

 


Le maire de Vienne veut «se battre» pour le partenariat enregistré
«Des arguments vagues» : c'est ainsi que Michael Häupl a qualifié les raisons qui motivent le refus catégorique des conservateurs d'apporter leur soutien à l'instauration d'un partenariat enregistré pour les couples homosexuels. Jeudi 22 février, lors d'un discours prononcé devant les membres du Parti socialiste, le maire PS de Vienne a regretté que la reconnaissance des couples gay et lesbiens ne figure pas dans le programme de gouvernement instauré entre socialistes et conservateurs, alors que, lors de la campagne, il était promis par la gauche à grand renfort de publicité dans les médias communautaires. Considérant le sujet comme «un thème symbolique» pour le Parti socialiste, Michael Häupl a estimé que la gauche devait «se battre» pour que l'Autriche rattrape son retard sur les autres pays européens. «Les arguments de l'ÖVP (parti conservateur chrétien) [contre l'instauration d'un partenariat] ne datent même pas du XIXe siècle, mais plutôt du XVe ou du XIVe siècle» , s'est-il exclamé. Les associations de défense des minorités sexuelles reprochent au chancelier socialiste Alfred Gusenbauer de ne pas s'être battu pour faire de l'adoption d'un partenariat enregistré la condition sine qua non d'un accord gouvernemental avec les conservateurs chrétiens. Vendredi dernier, la ministre socialiste de la Justice Maria Berger s'est prononcée pour un partenariat enregistré devant notaire. Une proposition qui a provoqué la colère de l'association homo Hosi Wien. Têtu 28 02 07

L'Autriche condamnée par Strasbourg
Pour la sixième fois en trois mois, la Cour européenne des droits de l'homme a condamné l'Autriche pour violation de la liberté d'opinion. Les faits remontent à septembre 1998. Un juge de la cour de Linz avait porté plainte et obtenu réparation auprès de la justice de son pays, contre un journaliste du quotidien de centre gauche Der Standard, pour des commentaires qu'il avait émis sur son jugement. Dans son article, le journaliste avait critiqué le fait que le juge ne considère pas comme une offense aux «homosexuels dans leur ensemble» un article établissant un lien entre le comportement homosexuel et le règne animal. Le juge avait considéré que la plainte déposée par des associations LGBT n'était pas fondée. Le journaliste du Standard avait écrit que l'on pouvait «attendre des jugements contemporains qu'ils s'éloignent des procès pour sorcellerie du Moyen Age». Lui et son quotidien recevront 73.000 euros de dommages et intérêts. Les attaques dont fait l'objet la presse en Autriche sont dénoncées depuis plusieurs années par Reporters sans frontière (RSF) et le pays est régulièrement épinglé par Strasbourg. Têtu 05 02 07

La ville de Vienne encourage l'adoption par les familles homoparentales
L'Autriche vit à sa façon le débat sur l'ouverture du droit à l'adoption pour les homosexuels. La ville socialiste de Vienne - à contre-courant d'un pays catholique et conservateur à l'extrême - a commencé à placarder début novembre dans toute la ville une campagne de promotion incitant les habitants à se porter candidats pour l'adoption simple. Tous les habitants: entendez célibataires et homosexuels compris. En effet, il n'y a pas assez de familles d'accueil pour les petits viennois retirés de leur famille d'origine. Sur l'une des affiches, on peut voir un couple de femmes et une blondinette à bouclettes, séparés par ce seul slogan: «Nous faisons tout pour qu'ils se rencontrent ». Devant l'émoi médiatique qu'a provoqué cette campagne progressiste, la ville de Vienne a déclaré qu'elle trouvait normal de placer des enfants au sein des couples homosexuels qui remplissaient les critères fixés pour l'adoption simple, et que rien ne lui interdisait légalement de placer des enfants dans des foyers homosexuels. D'ailleurs dans les faits, quatre enfants vivent déjà dans des «familles d'accueil homoparentales» et un nouveau couple va recevoir sous peu l'agrément. Ulcérée par tant de décontraction tranquille, l'extrême-droite du parti FPÖ va monter une contre-campagne d'affichage. Têtu 11 11 06

Autriche : Vienne lance une campagne pour inciter les homosexuels à devenir famille d'accueil
Face au manque de familles d'accueil dans la capitale autrichienne, la ville de Vienne s'apprête à lancer une campagne pour inciter les homosexuels à accueillir des enfants placés par les services sociaux.

Le Service de la jeunesse et de la famille de Vienne envisage de lancer la campagne bientôt, alors que quelque 680 enfants viennois ont déjà dû être placés dans d'autres villes d'Autriche, faute de familles d'accueil dans la capitale.
Les personnes intéressées subiront des contrôles des services sociaux de la ville et devront suivre une formation préparatoire. Les homosexuels viennois peuvent depuis plusieurs années se porter candidats pour accueillir des enfants placés par les services sociaux. E-llico Mis en ligne le 06/11/06

Liberté d'expression : l'Autriche condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme dans une affaire d'homophobie
L'Autriche a été condamnée jeudi par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) dans trois affaires relatives à la liberté d'expression et de la presse.

La Cour a donné raison à Standard Verlag, société éditrice du grand quotidien autrichien Der Standard, ainsi qu'à deux de ses journalistes, qui se sont vus allouer 73.000 euros au total pour violation de l'article 10 (liberté d'expression) de la Convention européenne des Droits de l'Homme.
L'arrêt concerne un article de Jakob Kobenter critiquant un jugement du tribunal de Linz rendu à la suite d'une plainte contre une revue catholique préconisant de "châtier" les homosexuels "par le fouet" et d'appliquer les "méthodes nazies".
Tout en condamnant la revue, le jugement donnait des exemples de pratiques homosexuelles chez les animaux, ce qui, selon Jakob Kobenter, entretenait "une campagne venimeuse inspirée par la haine contre les homosexuels" et jetait "le doute sur l'intégrité intellectuelle et morale du juge concerné".
Le magistrat supprima par la suite le passage litigieux du jugement mais attaqua le journaliste qui fut reconnu coupable de diffamation. E-llico Mis en ligne le 03/11/06

La victoire de la gauche devrait profiter aux droits des gays
Les conservateurs, alliés à l'extrême-droite, ont perdu les élections de dimanche en Autriche. Les sociaux-démocrates les devancent et devraient être amenés à diriger un nouveau gouvernement.
L'ouverture du mariage et de l'adoption aux homosexuels fait partie du programme des socialistes. La communauté LGBT autrichienne devrait donc rattraper le retard dans lequel l'a maintenue la droite pendant sa présence au pouvoir du point de vue des droits LGBT. E-llico Mis en ligne le 02/10/06

Un mémorial de la déportation gay au cur de Vienne
Lundi 15 mai, la ville de Vienne a dévoilé le projet retenu pour la réalisation d'un mémorial de la déportation homosexuelle et transgenre. Le nom de l'artiste autrichien, Hans Kupelwieser, semble faire l'unanimité au sein des associations, très largement écoutées par l'équipe municipale dans le choix du projet. Le maire socialiste Michael Häupl a fait savoir que le mémorial sera spécifiquement réservé aux victimes homosexuelles et transgenres et qu'il sera situé en plein centre-ville, au cur d'une place très passante et touristique et à l'endroit même où la Gestapo avait établi ses quartiers généraux. Au niveau national, le gouvernement conservateur et populiste refuse toujours de reconnaître la déportation des minorités sexuelles sous le national-socialisme. Têtu 17 05 06

Les lesbiennes victimes du nazisme commémorées
Il est de bon ton de rappeler que l'homosexualité féminine ne fut pas l'une des préoccupation majeure de la répression nationale-socialiste. Mais pas aux yeux des organisateurs de la conférence de Linz, organisée aujourd'hui, jeudi 4 mai, pour commémorer la libération du camp autrichien de Mauthausen il y a 61 ans. Aux côtés de collègues évoquant la vie des femmes enfermées, Gudrun Hauer, professeure à l'université de Vienne en sciences politiques, auteure de Lesbiennes sous le national-socialisme: taches aveugles dans les discussions sur la théorie fasciste, a été invitée pour parler de la répression dont ont été victimes les lesbiennes. Contrairement aux hommes, il leur était impossible d'assurer seules leur existence. Et bien souvent, le harcèlement des femmes homosexuelles  prenait la forme d'un déni total de leur identité et d'une assimilation forcée à un rôle de vierge, de mère ou de putain - au choix - suivant la hiérarchie sans échappatoire établie par le régime nazi.  Par ailleurs, contrairement au reste de l'Allemagne d'après Anschluss, en Autriche, le lesbianisme était clairement interdit après 1938 et l'est resté jusqu'au début des années 70. Dans ce pays, 5% des victimes homosexuelles seraient des femmes. Têtu 04 05 06

Sharon Stone participera au Life Ball
Marchant dans les pas d'Elton John venu en 2005, Sharon Stone a confirmé sa participation au prochain Life Ball, soirée excentrique organisée au profit de la lutte contre le sida et clôturant la saison des Bals à Vienne. La star américaine se rend en Autriche en tant que présidente de l'American Foundation for Aids Research (amfAR) , qui récoltera une partie des dons recueillis. L'année dernière, ceux-ci ont dépassé le million d'euros pour la première fois. «Aux côtés d'Elisabeth Taylor, Sharon Stone est probablement la plus célèbre des américaines luttant contre le sida» , a rappelé Gery Keszler, fondateur de l'événement et fier d'annoncer cette nouvelle coopération. Naomie Campbell a également fait savoir qu'elle serait de la partie. Chaque année depuis 13 ans, le Life Ball a lieu dans les salons fastueux de l'Hôtel de Ville de Vienne. Il débute par un défilé de mode. Pour cette édition, c'est la marque italienne Diesel qui a été choisie. La soirée aura lieu le 20 mai prochain, cinq jours avant le gala de l'amfAR à Mougins, près de Cannes, où l'actrice est également attendue Têtu 21 avril 06

Un homo iranien obtient enfin le statut de réfugié
Dans un communiqué, l'association LGBT Hosi Wien a annoncé qu'un homosexuel iranien a obtenu hier, jeudi 27 avril, le statut de réfugié en Autriche, en raison de son orientation sexuelle. «Nous sommes très heureux que l'Autriche accorde l'asile aux homosexuels et aux lesbiennes persécutés en raison de l'orientation sexuelle, a déclaré Kurt Krickler, sécrétaire général de Hosi Wien. Le seul problème est qu'il apparaît qu'un appel semble toujours nécessaire pour obtenir une décision positive. Nous avons l'impression qu'on oppose toujours aux demandeurs un refus dans un premier temps, et que seulement ceux qui insistent en faisant appel, comme si on les gratifiait d'être réfugié.» Il faut espérer que cela puisse inspirer d'autres pays si des demandes identiques leur sont soumises.

 

Viens chatter avec tous les connectés !