Voisinage

" Pour un raciste, les noirs seraient une race dangereuse et inférieure et ils menaceraient de nous détruire,
mais même le pire raciste ne pourrait craindre que les noirs aient le pouvoir séducteur de le rendre noir.
Or c'est exactement en quoi consiste l'homophobie". Léo Bersani

Dernière modification le 17 décembre 06

1 article, 2 illustrations


Vous aussi témoignez

L'association SOS-homophobie dans son Rapport annuel 2005 note :
Insultes et menaces : manifestations ponctuelles ou régulières de mépris sur leur lieu d'habitation, insultes, jets d'ordures dans le jardin, une voisine accuse un gay de draguer son mari, commérages malveillants, diffamatoires et calomnieux, des relations de voisinage qui semblaient détendues tournent ainsi au harcèlement homophobe quotidien, les charmants garçons biens sous tout rapports deviennent le "couple de pédés" indésirable qu'il faut chasser au plus vite. Le conseil de ne pas fréquenter ce "pédé" pour ne pas "nuire à la réputation", dénonciations au syndic d'immeuble, au propriétaires, aux employeurs, des voisins évitent le contact, ne disent plus bonjour, prétextes de nuisances non avérées (par exemples sonores) pour déclencher des altercations, quelquefois les insultes viennent des commerçants, ou de leurs clients, un voisin commerçant demande à un gay de partir car il va lui faire perdre de la clientèle ! Quelquefois le harcèlement peut venir de bandes et pas seulement dans les cités, mais aussi dans les centres- villes et les campagnes, menaces, représailles sur les biens, ou les personnes, menaces de mort sur les chiens, lettres anonymes, démonstrations de force, "je vais te crever, je vais t'enculer, on va se battre comme de vrais hommes", ou "va remettre ton triangle rose, tu vas terminer comme Sébastien Nouchet" ou "on va exploser ton cul de tarlouze avec un pétard" ou "on va te cramer comme l'autre dans son jardin.

Passages à l'acte : boîtes aux lettres défoncées, vols de courriers, inscriptions homophobes, bris de vitres, fractures de portes, serrures bouchées à la colle, pneus crevés, peinture de voiture barbouillée ou rayée etc... jet de cigarettes et de détritus alimentaires dans le salon, terrains massacrés par le passage d'engins agricoles, boutique saccagée par des agresseurs du voisinage, le chien d'un gay est tué par des individus qui se sont introduits dans le jardin, pare-brise brisé avec une bouteille de parfum et une inscription : "les pédés, ils se parfument", des agresseurs qui s'introduisent dans leur appartement et les frappent, les agresseurs sont quelquefois armés, coups de couteau, tabassage jusqu'à la perte de connaissance.

Détresse et impuissance des victimes qui, harcelées pendant des années ne savent quoi faire; les personnes vivent dans un climat de tension constant dans la peur de la prochaine provocation ou de la prochaine escalade, et conduisent les homos à se reclure chez eux, quelquefois un médiateur intervient pour une conciliation, les démarches à la police et à la justice restent difficiles, des témoins sont nécessaires, quelquefois la police dissuade de porter plainte, et transforment la plainte en main courante, quelquefois le système judiciaire classe prématurément l'affaire pour préjudice insuffisant. Habitant en HLM elles ne peuvent déménager et se trouvent prises au piège, d'autres vendent ! Les faire disparaitre du voisinage est d'ailleurs souvent le but explicite des voisins, cela n'est pas toujours suffisant car des homos sont retrouvés !

 

Cliquez pour agrandir